Centre d'Animation Socio Culturel
Les Arcs sur Argens
Aller au contenu

Menu principal :

Stretching

Nos Activités > Activités Culturelles > Stretching




Animatrice Régine

Mardi – Jeudi
de 18h à 19h





Si les félins s'étirent matin et soir, c'est qu'ils ont compris tous les bienfaits que peuvent leur apporter les étirements. Le stretching permet de délier les articulations et d'étirer à tour de rôle les différents muscles du corps. Une pratique essentielle pour garder ou retrouver sa souplesse et se relaxer en douceur car, oui, les étirements dans le stretching sont plus une technique de relaxation qu’un sport à proprement parlé : une technique qui permet d’acquérir une bonne posture corporelle mais qui n’est complète qu’accompagnée d’un travail de respiration et de maitrise de soi.
Vous l’avez testé vous aussi. A s’étirer comme un chat et à bayer à s’en décrocher la mâchoire, on a déjà l’impression de changer de peau. Spontanément, on tend ses membres le plus loin possible, on les contracte, puis on les décontracte. On relâche enfin et on se sent bien. Mais ces mouvements réflexes ne suffisent pas à chasser toutes les tensions accumulées devant un ordinateur, en voiture, dans cette multitude de mauvaises positions qui nous tassent chaque jour un peu plus dans la vie moderne. Alors on peut aller plus loin et faire régulièrement du stretching  

Les bienfaits du stretching en 7 points

Il rééquilibre le tonus musculaire.
On a tendance à contracter plus que nécessaire la plupart de nos groupes musculaires, soit par des postures erronées, soit par une pratique sportive intensive. Les étirer permet d’harmoniser l’activité tonique en fonction de nos besoins réels.
Il facilite les mouvements
Contrairement à ce que l’on pense communément, ce ne sont pas les muscles que l’on étire, et encore moins les os mais la fibre musculaire, c’est-à-dire les tendons et les ligaments. Et même si après l’effort ils reprennent leur position initiale, en les étirant, on gagne en mobilité. Les gestes deviennent plus fluides, plus amples au quotidien. On s’assouplit et ainsi
On évite les douleurs chroniques.
Le muscle s’habitue aux positions incorrectes qu’on lui fait subir, surtout si l’on manque d’activité physique. En améliorant la souplesse corporelle, le stretching préserve la « jeunesse » des articulations. Il évite ou améliore les raideurs, qui sont aussi parfois les révélateurs d’un stress ou d’une souffrance psychologique.
On se relaxe, sans en avoir l’air…
Oui nos angoisses, nos conflits, nos inquiétudes s’impriment eux aussi dans notre corps, jusqu’à le mettre sous tension. On est raide entre les omoplates, au niveau des cervicales ; les lombaires nous trahissent. Le travail d’inspiration et d’expiration qui ponctue les étirements va oxygéner le cerveau et entraîner un relâchement mental et physique. En travaillant régulièrement les postures, en dénouant ce qui entrave le mouvement, on va finir par réussir à lâcher prise.
Il nous permet de redécouvrir notre corps.
En se concentrant sur une posture, en isolant une partie du corps pour l’étirer, on prend conscience de l’existence de zones oubliées (consciemment ou non). Notre propre schéma corporel prend alors forme dans notre tête et on le situe mieux dans l’espace.
Il développe la concentration.
Le stretching réclame une grande attention pour observer et comprendre la posture ou le mouvement d’étirement recherché, pour sentir précisément le muscle qui travaille, pour accorder sa respiration au geste ou à l’attitude. La lenteur d’exécution, indispensable pour obtenir un meilleur allongement, participe à cet état de vigilance.
Il nous permet de récupérer de l’énergie.
Finalement, ce contrôle total des gestes ou des attitudes nous remet en accord avec notre organisme et favorise la confiance en soi. On se retape ainsi autant moralement que physiquement.

Retourner au contenu | Retourner au menu